Quand consulter un médecin phoniatre pour sa voix ?

Emmanuelle Trinquesse |  4 juin 2018

Quand consulter un phoniatre ?

 

J'estime en tant que prof de chant qu'une de nos responsabilités est d'informer nos élèves sur l'intérêt de consulter un phoniatre.
En effet je rencontre très souvent des chanteurs qui me disent éprouver des difficultés vocales depuis plusieurs mois sans pour autant être allé voir ce qui se passe au niveau de leurs cordes vocales. Parfois il n'y ont tout simplement pas pensé ou ont estimé que leurs soucis allaient se régler tout seul. D'autres fois ils n'aiment pas beaucoup l'examen médical en lui même ce que je conçois. Et puis bien sûr ils ont souvent peur du diagnostic qui pourrait être annoncé et c'est bien naturel.

 

Qu'est-ce qu'un médecin phoniatre ?

Un phoniatre est un médecin O.R.L. spécialisé dans l'étude du larynx et du fonctionnement des cordes vocales et qui a pour mission de traiter les troubles de la voix, de la parole et de la déglutition.
Il pratique en libéral ou en milieu hospitalié.
Il peut donc être amené à pratiquer un examen médical pour regarder vos cordes vocales notamment lors d'une gêne persévérante ou une fatigue vocale. Ce n'est pas un examen douloureux mais il peut être vécu comme désagréable surtout si on ne sait pas ce qu'il va se passer. Le plus souvent l'examen consiste à placer une caméra dans notre bouche pour pouvoir aller observer notre larynx et nos jolis plis vocaux. Évidemment cela peut être un peu inconfortable mais l'examen est court et je le répète non douloureux. Et puis je trouve assez magique de voir pour la 1ère fois nos cordes vocales, ces petits replis au fond de notre gorge… Oui je suis sensible et oui j'ai été émue lorsque je les ai vu pour la 1ère fois, il faut dire que nous avions une longue histoire ensemble… Et le plus souvent vous pourrez même repartir avec une petite photo souvenirs !

 

Quand aller consulter un médecin phoniatre ?

Si vous êtes chanteur, comédien, enseignant je dirais qu'il est intéressant de rencontrer déjà une 1ère fois vos cordes vocales. Je trouve qu'on s'en occupe différemment après…
Et je pense que si vous éprouvez une difficulté vocale nouvellement survenue qui persiste depuis quelques semaines il est pertinent de savoir ce qui se passe au niveau de votre larynx et d'écarter toutes pathologie disons plus conséquente. Et puis un petit souci pris tôt se règle le plus souvent très bien.
Les difficultés vocales peuvent être : fatigue vocale, perte partielle ou totale de la voix, difficulté à avoir une voix puissante, difficulté pour accéder à l'aigu, douleur laryngée et péri laryngée, sensation de « boule » dans la gorge, picotements génants, éraillement, sensation de brûlure dans la gorge, altération du timbre de votre voix… Et bien sûr vous l'aurez compris cette liste est non exhaustive.
J'entends aussi parfois des histoires où notre médecin généraliste nous a fait une ordonnance pour aller directement faire un bilan vocal chez une orthophoniste. La démarche est intéressante mais je pense là encore qu'avant d'entamer une rééducation vocale une petite visite chez un phoniatre s'impose.
En tant que prof de chant dès que j'ai le moindre doute sur un possible petit souci au niveau des cordes vocales je conseille une visite chez un phoniatre, bien entendu mon élève est tout à fait libre d'y aller ou non. Et il m'est oui déjà arrivé de ne pas continuer à voir un élève car je ne savais pas si il y avait un souci mécanique non identifié et ne voulais pas risquer d'aggraver la situation. Par exemple sur certaines pathologies le repos vocal peut être proposé, sur d'autres les exercices d'accès à l'aigu ne sont pas pertinents.

 

Voilà j'espère que ce petit article aura pu vous éclairer. Loin de moi l'idée d'être alarmiste, le plus souvent d'ailleurs le phoniatre saura vous rassurer et vous conseiller. Vous pourrez alors reprendre votre chemin vocal plus sereinement…

 

Pour en découvrir plus...

La vocologie: entre rééducation vocale et cours de chant…

4 octobre 2013 |  , , , , ,

J’ai très envie de partager avec vous cet article, sous forme de newsletter, de Joana Revis sur le concept de vocologie. Très intéressant et clairement ancré dans cette nouvelle aire vocale développée ces dernières années il nous éclaire sur cette discipline récente qu’est la vocologie. Ingo Titze l’explicite ainsi: « plus que d’entreprendre une « rééducation » en vue de traiter une « pathologie » (la dysphonie), il s’agit de construire, d’améliorer et de renforcer les processus vocaux normaux pour répondre à des besoins spécifiques. » (cité par Joana Revis)

Conseils d’hygiène vocale

28 août 2013 |  , , , , , , , ,

Voici quelques trucs, astuces, conseils pour prendre soin de votre voix, la garder en bonne santé et optimiser vos capacités vocales…

  • avoir un prof compétent et bienveillant qui vous permet d’acquérir une technique vocle juste… Bah oui quoi ça compte…
  • au quotidien privilégiez des boissons à température ambiante en évitant, si possible, les boissons gazeuses et le lait pour certains (et l’alcool…)
  • avant et pendant l’utilisation de votre voix, répèts, concerts, cours, travail perso, il est conseillé de boire beaucoup d’eau encore une fois à température ambiante (l’hydratation est optimale sur les cordes vocales entre 24 et 48 h après que vous l’ayez bu…)
  • si vous avez la gorge sèche ou des mucosités résistantes des inhalations peuvent réellement vous aider
  • limiter tant que faire se peut le tabac… Eu oK j’enfonce des portes ouvertes ! Mais attention pas question d’arrêter de fumer quelques jours avant une date capitale… En effet les mucosités qui se détachent progressivement troubleraient vos sensations vocales.
  • si vous êtes chanteurs dans les musiques actuelles apprenez à régler vos niveaux vous-même et mieux encore achetez-vous un retour casque… De très nombreux forçages vocaux sont la conséquence d’un très mauvais retour lors des répètes ou des concerts
  • chanter vos morceaux dans une tonalité appropriée !!! D’accord les musiciens ne vont pas toujours être contents mais pour vous c’est indispensable pour préserver votre voix!!! Pour « faire passer la pilule » apprenez à réécrire les grilles pour les leur donner et ce pas la veille du concert…
  • de même éviter d’imiter la voix des autres en tout cas en puissance et en tessiture, j’en connais qui hélas se sont blessés à trop vouloir chanter comme untel ou untel
  • exercez-vous à la prise de conscience corporelle pour fixer les sensations du geste vocal approprié, et n’oubliez pas que tout votre corps chante et pas seulement votre larynx !
  • dans le même ordre d’idées prenez conscience de votre posture et sachez retrouver la plus appropriée, facilitatrice pour l’émission vocale désirée (je pense tout particulièrement au belting…)
  • il est également très indiqué de traquer les douleurs musculaires quelle qu’elles soient mais tout particulièrement celles du dos et de la région cervicale… En effet des contractures ont une réelle incidence sur la voix chantée. (Je sais toutes ces dernières remarques me sont directement inspirées par mon métier de kiné, mais je vous assure que c’est indispensable… Et de très nombreux cours de chant n’en parle absolument pas…)
  • quand il fait froid gardé une écharpe autour du cou et penser à respirer par le nez, éviter si possible la clim
  • avant une date importante essayer de dormir le plus possible les quelques jours avant
  • si vous vous sentez stressés ou très traqueux apprenez quelques techniques de relaxation et de détente corporelle, rapides et efficaces elles font des merveilles.
  • pratiquer des exos de récupération vocale après une journée intense vocalement, un concert, une répète
  • identifier les 1ers signes de fatigues vocales pour y remédier avant même qu’elle n’apparaisse
  • se laver le nez au sérum phy, selon les besoins tous les jours mais surtout dès qu’un rhume ou autre affection ORL pointe le bout de son nez…

Voilà pour quelques conseils que j’espère utils. Bien sûr on ne peut pas tout faire, une journée ne dure hélas que 24 heures et en plus on dort beaucoup… On est tous différents, apprendre à connaître ses besoins vocaux c’est déjà progresser

Libérer sa langue pour libérer sa voix

Libérer sa langue pour libérer sa voix

1 octobre 2013

La langue nous parle :

La langue peut faire partie des verrous très fréquemment rencontrés et qui peut bien souvent entraver la liberté du geste vocal. On estime qu’au moins. 2 vocalistes sur 3 présentent une hypertonie linguale ou des parafonctions gênantes. Petit rappel: la langue a une taille plus conséquente que ce que l’on s’imagine souvent. Cet organe compte pas moins de 17 muscles, 8 pairs et un impair, qui veulent bien souvent trop participer lors de l’émission vocale. Ainsi la langue a des liens anatomiques directs avec l’os hyoïde (donc le larynx…), la mâchoire, le pharynx, OAA… Mais plus encore car elle appartient à nombre de chaînes musculaires!!! (Et viscérales en prime…) Ainsi son rôle sur la régulation posturale est très important! Autrement dit vouloir améliorer sa posture, son alignement sans s’arrêter à la case langue peut s’avérer discutable… Ok, alors quelles sont les fonctions de la langue ?

S’abonner à la chaine YouTube

Aucun événement n'a été trouvé

jeu

16

Jan

Du 16 janvier 2020 au 27 mars 2021

Formation professeur de chant et de technique vocale

Montpellier et en ligne |  23 commentaires

Tout afficher