La respiration en cours de chant

Emmanuelle Trinquesse |  11 mai 2014 |  , , , ,

Voici un sujet qui m’a longtemps interpelé. Encore maintenant je me questionne sur l’importance de s’arrêter ou non sur la gestion du souffle lors de nos séances vocales.respiration

Voici quelques réflexion à ce sujet:

D’une part chercher de prime abord à contrôler sa respiration me semble assez peu efficace. En effet la respiration est par nature réflexe et permet les échanges gazeux de l’organisme. Et comme tous les réflexes c’est un réflexe, 😉 , ce qui signifie que nous n’avons que peu de contrôle dessus tout du moins d’emblée, logique…

D’ailleurs si nous essayons là maintenant de laisser sortir notre ventre lors de l’inspiration la plupart d’entre nous allons “buguer” plus ou moins légèrement, et c’est bien normal.

Dis autrement chercher à contrôler un geste qu’on ne sent pas ou peu, qui ne remonte pas ou peu à notre conscience est délicat voir contre productif.

La 1ère des choses à faire pour moi est donc de prendre conscience de sa respiration de repos, profonde et lors de la phonation (voir sur différents types de phonation), d’observer, juste d’observer. Et ce jeu engendre bien souvent de belles surprises: “ho là ça bouge, heu et là dans la gorge il se passe un truc…”.

J’adore cette phase déstabilisante mais géniale tant elle ouvre ensuite des possibilités insoupçonnées…

Ensuite il s’agit pour moi de lever les entraves à la liberté respiratoire. Et bien oui contrôler un diaphragme qu’on ne sent que très peu et qui de surcroît est souvent, très souvent, quelque peu bloqué ça ne peut pas marcher!

Heureusement il existe tout un tas d’exercices simples qui permettent de libérer notre diaphragme, de lui rendre souplesse et mobilité. Il n’y a d’ailleurs pas que lui qui a besoin d’être assoupli, la cage thoracique a elle aussi entre autres ses exos spécifiques…

Donc nous voilà à présent en pleine conscience de notre respiration et libérés des entraves, ou verrous, qui nous empêchent de respirer comme nous le souhaitons…

Là maternant que l’on sent, que l’on est plus libre alors nous pouvons apprendre à la contrôler hein cette respiration, enfin?

Certes oui mais figurez vous que notre corps se réajuste alors presque tout seul et que finalement la respiration moins on cherche à la contrôler et bien souvent mieux elle se porte! 😉

N’hésitez pas à réagir ou poser vos questions…


Contactez-moi

Téléphone : 06 60 67 09 45
E-mail : chantvoixetcorps@gmail.com


Pour en découvrir plus...

Un geste vocal facile à réaliser

28 août 2013 |  , , , , , , , ,

Apprendre à chanter : quand la voix devient facile à contrôler

Comment sait-on lorsque le geste vocal est correctement réalisé? C’est une des questions qui revient le plus souvent…

Mais c’est vrai comment peut-on être certain que l’on effectue un bon geste vocal… Pour illustrer ce thème je vais citer un de mes élèves, excellent chanteur notamment de comédie musicale, au début d’une de nos séances de travail:

Conseils d’hygiène vocale

28 août 2013 |  , , , , , , , ,

Voici quelques trucs, astuces, conseils pour prendre soin de votre voix, la garder en bonne santé et optimiser vos capacités vocales…

  • avoir un prof compétent et bienveillant qui vous permet d’acquérir une technique vocle juste… Bah oui quoi ça compte…
  • au quotidien privilégiez des boissons à température ambiante en évitant, si possible, les boissons gazeuses et le lait pour certains (et l’alcool…)
  • avant et pendant l’utilisation de votre voix, répèts, concerts, cours, travail perso, il est conseillé de boire beaucoup d’eau encore une fois à température ambiante (l’hydratation est optimale sur les cordes vocales entre 24 et 48 h après que vous l’ayez bu…)
  • si vous avez la gorge sèche ou des mucosités résistantes des inhalations peuvent réellement vous aider
  • limiter tant que faire se peut le tabac… Eu oK j’enfonce des portes ouvertes ! Mais attention pas question d’arrêter de fumer quelques jours avant une date capitale… En effet les mucosités qui se détachent progressivement troubleraient vos sensations vocales.
  • si vous êtes chanteurs dans les musiques actuelles apprenez à régler vos niveaux vous-même et mieux encore achetez-vous un retour casque… De très nombreux forçages vocaux sont la conséquence d’un très mauvais retour lors des répètes ou des concerts
  • chanter vos morceaux dans une tonalité appropriée !!! D’accord les musiciens ne vont pas toujours être contents mais pour vous c’est indispensable pour préserver votre voix!!! Pour « faire passer la pilule » apprenez à réécrire les grilles pour les leur donner et ce pas la veille du concert…
  • de même éviter d’imiter la voix des autres en tout cas en puissance et en tessiture, j’en connais qui hélas se sont blessés à trop vouloir chanter comme untel ou untel
  • exercez-vous à la prise de conscience corporelle pour fixer les sensations du geste vocal approprié, et n’oubliez pas que tout votre corps chante et pas seulement votre larynx !
  • dans le même ordre d’idées prenez conscience de votre posture et sachez retrouver la plus appropriée, facilitatrice pour l’émission vocale désirée (je pense tout particulièrement au belting…)
  • il est également très indiqué de traquer les douleurs musculaires quelle qu’elles soient mais tout particulièrement celles du dos et de la région cervicale… En effet des contractures ont une réelle incidence sur la voix chantée. (Je sais toutes ces dernières remarques me sont directement inspirées par mon métier de kiné, mais je vous assure que c’est indispensable… Et de très nombreux cours de chant n’en parle absolument pas…)
  • quand il fait froid gardé une écharpe autour du cou et penser à respirer par le nez, éviter si possible la clim
  • avant une date importante essayer de dormir le plus possible les quelques jours avant
  • si vous vous sentez stressés ou très traqueux apprenez quelques techniques de relaxation et de détente corporelle, rapides et efficaces elles font des merveilles.
  • pratiquer des exos de récupération vocale après une journée intense vocalement, un concert, une répète
  • identifier les 1ers signes de fatigues vocales pour y remédier avant même qu’elle n’apparaisse
  • se laver le nez au sérum phy, selon les besoins tous les jours mais surtout dès qu’un rhume ou autre affection ORL pointe le bout de son nez…

Voilà pour quelques conseils que j’espère utils. Bien sûr on ne peut pas tout faire, une journée ne dure hélas que 24 heures et en plus on dort beaucoup… On est tous différents, apprendre à connaître ses besoins vocaux c’est déjà progresser

Les sensations corporelles guident notre geste vocal

28 août 2013 |  , , , , , , , , , , ,

Corps et voix: l’importance des sensations corporelles

Comme vocaliste notre corps tout entier est notre instrument… Bon d’accord là j’enfonce des portes ouvertes… En tout cas j’espère vraiment qu’elles sont ouvertes?

Voici donc une petite réflexion qui me tient tout particulièrement à cœur tant cette notion permet de gagner en temps et en mieux être.

1 commentaire

hespel | 1 février 2016 à 16 h 06 min Répondre

Bonjour Emmanuelle
j’essaie toujours de sentir les côtes s’ouvrir au niveau de l’abdomen. Pour l’instant j’essaie comprimer le ventre en chantant et essayer de ressentir une vibration au niveau du palais et vers l’avant (je pense à la phonation m).

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S’abonner à la chaine YouTube

Aucun événement n'a été trouvé

jeu

25

Jan

Du 25 janvier 2018 au 15 décembre 2018

Formation professeur de chant et de technique vocale

Montpellier et en ligne |  9 commentaires


lun

09

Avr

Le 9 avril 2018

Prochaine formation en ligne pour une voix saine et libre

en ligne |  5 commentaires

Tout afficher