Jouer pour progresser : pourquoi le jeu est essentiel dans le processus d'apprentissage

Emmanuelle Trinquesse |  4 novembre 2015 |  , , , , ,

Jouer pour progresser : pourquoi le jeu est essentiel dans le processus d’apprentissage vocal

On dit souvent jouer du piano, jouer de la guitare bref jouer d’un instrument de musique… On ne dit pas jouer de sa voix ! Mais pourquoi ?

Nous allons voir dans ce petit article pourquoi le jeu est essentiel pour nous permettre de progresser rapidement.

Tout d’abord le jeu nous permet de garder la motivation. Et oui nous avons envie de jouer quand nous rechignons régulièrement à travailler… si nous nous amusons, si nous prenons du plaisir, nous trouverons alors beaucoup plus facilement le temps de pratiquer. Nous ferons de la place plus naturellement aux explorations vocales, aux expérimentations.
Et comme la pratique régulière est une condition indispensable à notre progression nous voilà sur le bon chemin !

Ainsi en ayant moins peur grâce au jeu nous pratiquerons plus régulièrement.
Il est important de comprendre que lorsque nous avons peur notre cerveau met en place, bien malgré nous, des processus de fuite ou d’évitement.
Il sent un danger et la fonction première de la peur est de nous protéger de ce danger. Alors pour l’éviter et bien il est préférable de ne pas s’y frotter donc de ne pas pratiquer… Intéressant…
Nous comprenons mieux pourquoi jouer nous permettra d’éviter la peur et donc les processus d’évitement qui lui sont liée ! En conséquence encore une fois nous pratiquerons davantage et donc progresserons bien plus vite.

Autre effet intéressant lorsque nous jouons nous cherchons moins le résultat esthétique que le simple plaisir. Ainsi nous ne chercherons pas à faire beau et nous faisons plus vrai. Le jeu vocal nous permettra une certaine forme de lâcher prise si nécessaire pour faire passer les émotions liées à notre expressivité.

Sans compter qu’en jouant avec notre voix nous allons découvrir des sons insoupçonnés ! Ne pas chercher à fabriquer les sons mais simplement chercher à faire des sons de toutes sortes, à expérimenter, à découvrir ce que notre gorge est capable de produire nous permettra d’aller chercher des timbres improbables, des notes parfois inespérées, des capacité souvent insoupçonnées. Nous allons très certainement nous surprendre nous-mêmes ce qui est bien entendu une excellente chose !

Tout ça pour vous dire qu’à mon sens il ne s’agit pas de « travailler votre voix » mais bien de s’amuser avec elle, sans juger juste en cherchant en première intention à se faire plaisir ! Bien entendu la pratique est absolument nécessaire mais ne perdons pas de vue que celle-ci doit rester agréable, plaisante, amusante pour réellement s’inscrire dans le temps et nous permettre de progresser rapidement.

Voilà, n’hésitez pas à laisser des commentaires pour me dire ce que vous pensez de cette petite réflexion et quel est votre expérience par rapport à votre pratique vocale. Parvenez-vous à garder le plaisir, le jeu au quotidien ?

Bonne journée à vous et prenez soin de vous !

Pour en découvrir plus...

Conférence voix Dominique Morsomme

13 mars 2017 |  

Aujourd’hui j’aimerais vous partager la conférence qu’à proposée récemment Dominique Morsomme pour l’université de Liège « La voix dans tous ses états ».

La voix occupe une place prépondérante dans notre vie. Elle fait partie de notre identité. Sur un simple « allo », nous identifions aisément son propriétaire, plus encore nous sommes capables de détecter son humeur. Si elle s'enraye, elle perturbe non seulement notre capacité à communiquer, mais elle influence également la perception que l'auditeur a de nous. Elle fait l'objet de recherche au carrefour de domaines aussi variés que la médecine, la psychologie, la logopédie et la pédagogie. Nous débuterons cette conférence par voyager dans le monde de la voix via différents échantillons vocaux provenant des 4 coins du monde. Cette expérience auditive nous permettra de prendre conscience des nombreuses capacités de notre système vocale. Ensuite, nous tâcherons de comprendre son fonctionnement et ses caractéristiques. Nous discuterons des professionnels de la voix, ceux que vous croisez tous les jours, les enseignants, les orateurs, les présentateurs. Nous parlerons de la charge vocale et de ce qu'implique un métier à voix. Le concept de dysphonie, trouble de la voix parlée, sera abordé et nous verrons comment la médecine et la logopédie peuvent répondre aux plaintes de patients dysphoniques. Nous terminerons cet exposé par des extraits de films de rééducation afin que vous compreniez mieux en quoi consiste une rééducation vocale. Nous espérons ainsi rendre à la voix la place qu'elle mérite dans notre système social et humain.

Comment va votre voix ?

30 avril 2014 |  , , , , ,

Il n’est pas toujours aisé de savoir où l’on en est vocalement… Et pourtant pratiquer l’auto évaluation peut s’avérer être d’une aide précieuse !

Mes élèves ou patients me demandent souvent : « alors comment va ma voix ? ». Ce à quoi je réponds la plupart du temps : « comment vous trouvez-vous votre voix en ce moment ? ». Et je vois bien que cette réponse peut les déstabilise, les surprend quelquefois. Ils attendent de moi que je pose un diagnostic précis et que je règle les difficultés rencontrées.

Comment apprendre les paroles, le texte, plus facilement ?

21 septembre 2018 |  , , , ,

Avez-vous des soucis pour apprendre les paroles de vos chansons ? Ou retenir votre texte si vous êtes comédiens ? Vous sentez-vous stresser de ne pas vous souvenirs des paroles ou du texte sur scène ou même en répétition ?

 

Moi oui…

Je me souviens d'une fois où j'ai vécu ce blanc, ce terrible blanc qui semble durer une éternité quand on est sur scène devant un public qui attend nos mots… C'était en plein milieu d'un monologue dans une pièce qui s'appelait « les lampions de papier ». J'y décrivais une danse surréaliste, j'étais cette danseuse aveugle qui manquait de tomber dans un trou noir, béant à chaque mouvement. Et c'est exactement ce que j'ai ressenti car mon texte s'est comme dérobé sous mes pieds, j'ai eu alors cette sensation de sombrer, de tomber dans ce trou noir. Je me souviens de cette suée froide et du vide dans ma tête, le noir m'enveloppait de toute part… Puis j'ai repris mes esprits et ai improvisé une danse étrange le temps que les mots me reviennent en bouche.

Je laisse un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 commentaire

Ingrid VIGNE | 18 septembre 2018 à 13 h 53 min Répondre

Bonjour Emmanuelle,
Je viens de lire ton article qui a pour titre « jouer pour progresser ». Que j’ai trouvé fort intéressant. Je me souviens à mes débuts sur l’apprentissage de la voix et ma pratique vocale, je voulais faire toujours bien, toujours propre, toujours joli, sans débordement. Je ressentais de la frustration car je n’arrivais pas à trouver la liberté de m’exprimer à travers ma voix. J’avais l’impression de me perdre et de n’être plus moi-même. Un jour, j’ai rencontré un pianiste D. BADAUD (pour pas le nommer :-)) qui m’a dit « n’essaies pas de faire quelquechose de beau mais fait quelquechose de vrai ». Suite à ça j’ai aborder l’improvisation vocale qui à tout changé et je me suis enfin trouvée. Je te rejoins entièrement « Plus on joue plus on est »

S’abonner à la chaine YouTube

lun

11

Jan

Du 11 janvier 2021 au 26 mars 2022

Formation professeur de chant et de technique vocale

Montpellier et en ligne |  36 commentaires

Tout afficher