Jouer pour progresser : pourquoi le jeu est essentiel dans le processus d'apprentissage

Emmanuelle Trinquesse |  4 novembre 2015 |  , , , , ,

Jouer pour progresser : pourquoi le jeu est essentiel dans le processus d’apprentissage vocal

On dit souvent jouer du piano, jouer de la guitare bref jouer d’un instrument de musique… On ne dit pas jouer de sa voix ! Mais pourquoi ?

Nous allons voir dans ce petit article pourquoi le jeu est essentiel pour nous permettre de progresser rapidement.

Tout d’abord le jeu nous permet de garder la motivation. Et oui nous avons envie de jouer quand nous rechignons régulièrement à travailler… si nous nous amusons, si nous prenons du plaisir, nous trouverons alors beaucoup plus facilement le temps de pratiquer. Nous ferons de la place plus naturellement aux explorations vocales, aux expérimentations.
Et comme la pratique régulière est une condition indispensable à notre progression nous voilà sur le bon chemin !

Ainsi en ayant moins peur grâce au jeu nous pratiquerons plus régulièrement.
Il est important de comprendre que lorsque nous avons peur notre cerveau met en place, bien malgré nous, des processus de fuite ou d’évitement.
Il sent un danger et la fonction première de la peur est de nous protéger de ce danger. Alors pour l’éviter et bien il est préférable de ne pas s’y frotter donc de ne pas pratiquer… Intéressant…
Nous comprenons mieux pourquoi jouer nous permettra d’éviter la peur et donc les processus d’évitement qui lui sont liée ! En conséquence encore une fois nous pratiquerons davantage et donc progresserons bien plus vite.

Autre effet intéressant lorsque nous jouons nous cherchons moins le résultat esthétique que le simple plaisir. Ainsi nous ne chercherons pas à faire beau et nous faisons plus vrai. Le jeu vocal nous permettra une certaine forme de lâcher prise si nécessaire pour faire passer les émotions liées à notre expressivité.

Sans compter qu’en jouant avec notre voix nous allons découvrir des sons insoupçonnés ! Ne pas chercher à fabriquer les sons mais simplement chercher à faire des sons de toutes sortes, à expérimenter, à découvrir ce que notre gorge est capable de produire nous permettra d’aller chercher des timbres improbables, des notes parfois inespérées, des capacité souvent insoupçonnées. Nous allons très certainement nous surprendre nous-mêmes ce qui est bien entendu une excellente chose !

Tout ça pour vous dire qu’à mon sens il ne s’agit pas de « travailler votre voix » mais bien de s’amuser avec elle, sans juger juste en cherchant en première intention à se faire plaisir ! Bien entendu la pratique est absolument nécessaire mais ne perdons pas de vue que celle-ci doit rester agréable, plaisante, amusante pour réellement s’inscrire dans le temps et nous permettre de progresser rapidement.

Voilà, n’hésitez pas à laisser des commentaires pour me dire ce que vous pensez de cette petite réflexion et quel est votre expérience par rapport à votre pratique vocale. Parvenez-vous à garder le plaisir, le jeu au quotidien ?

Bonne journée à vous et prenez soin de vous !

Pour en découvrir plus...

Pour une voix libérée

Pour une voix libérée

22 septembre 2013 |  , , , , , , , , , , ,

 

Les verrous vocaux

Je nomme verrous vocaux toutes les entraves au bon fonctionnement du geste vocal… Il peut heureusement ne s’agir que de freins plus ou moins enracinés. Nous pouvons également parler de compensations, parfois nécessaires, mais le plus souvent superflues.

Bon mais concrètement de quoi s’agit-il? Il existe deux types principaux de verrous vocaux :

Que maîtrisez-vous le moins ?

29 novembre 2018 |  , , , , ,

Par où commencer notre pratique vocale ?

 

Dans le post précédent nous avons réfléchi à la notion de bien chanter.

Si vous ne l'avez pas encore lu je vous invite à le faire avant de lire la suite…

Reprenons maintenant la liste que vous avez rédigée et qui pour vous représente les 5 compétences d'une personne dont vous diriez qu'elle chante bien.

PEVOC 2013: la conférence pluridisciplinaire sur la voix

PEVOC 2013: la conférence pluridisciplinaire sur la voix

28 août 2013

Nous étions avec Pauline Gomy à Prague pour le congrès PEVOC.

Cette réunion de professionnels est l’occasion idéale de se former et de se tenir informé des dernières recherches sur la voix.

Ces 3 jours furent certes intenses mais passionnants et nous revenons boostées pour attaquer cette nouvelle année d’explorations vocales et de transmission.

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 commentaire

Ingrid VIGNE | 18 septembre 2018 à 13 h 53 min Répondre

Bonjour Emmanuelle,
Je viens de lire ton article qui a pour titre “jouer pour progresser”. Que j’ai trouvé fort intéressant. Je me souviens à mes débuts sur l’apprentissage de la voix et ma pratique vocale, je voulais faire toujours bien, toujours propre, toujours joli, sans débordement. Je ressentais de la frustration car je n’arrivais pas à trouver la liberté de m’exprimer à travers ma voix. J’avais l’impression de me perdre et de n’être plus moi-même. Un jour, j’ai rencontré un pianiste D. BADAUD (pour pas le nommer :-)) qui m’a dit “n’essaies pas de faire quelquechose de beau mais fait quelquechose de vrai”. Suite à ça j’ai aborder l’improvisation vocale qui à tout changé et je me suis enfin trouvée. Je te rejoins entièrement “Plus on joue plus on est”

S’abonner à la chaine YouTube

jeu

24

Jan

Du 24 janvier 2019 au 14 décembre 2019

Formation professeur de chant et de technique vocale

Montpellier et en ligne |  20 commentaires

lun

08

Avr

Le 8 avril 2019

Prochaine formation en ligne pour une voix saine et libre

en ligne |  6 commentaires

Tout afficher