Comment travailler sa voix

Emmanuelle Trinquesse |  2 décembre 2012 |  , ,

Comment organisée son travail vocal

Je ne sais pas pour vous mais moi je suis un paradoxe ambulant… D’une part je trouve que les journées sont bien trop courtes et d’autres part quand j’ai enfin du temps je ne parviens pas toujours à l’optimiser.

Voici donc une petite réflexion qui je l’espère vous aidera à pratiquer plus efficacement…

Premièrement identifier 2 ou 3 objectifs vocaux tel que par exemple améliorer mes aigus.

Pour atteindre ce but à moyen terme, un mois peut être, nous pouvons commencer par nous fixer un objectif facilement atteignable à réaliser dans la journée. Par exemple travailler sur la régularité du débit d’air ou sur le relâchement de la mâchoire… À chaque petit objectif 2 ou 3 exos bien choisis et faciles suffisent!!! Comme me l’a fait récemment constater une de mes élèves on surestime ce que l’on peut faire en une journée mais on sous estime ce que l’on peut réaliser en un an… Je trouve cette phrase très rassurante, pas vous? Donc un petit objectif par jour atteignable et en un an nous aurons fait des pas de géant!!!

Deuxièmement la plupart des exercices de technique vocale sont plus efficaces s’ils sont fait souvent et pas longtemps… Alors bien sûr on adorerait tous avoir tous les jours un laps de temps déterminé pour bosser le corps et la voix… Mais voilà la vie est ainsi faite que ça n’est pas toujours possible. Alors il nous faut optimiser le temps que l’on a réellement… Par exemple j’ai habité 10 ans au 10e étage, non je ne vais pas vous conseiller de monter les 10 étages à pied rassurez vous… Et donc force est de constater que j’attendais l’ascenseur minimum 10 mns par jour. Alors plutôt que de m’agacer parce-que effectivement il n’arrivait pas toujours assez vite j’ai décidé d’optimiser ce temps en l’occupant par un travail corporel et respiratoire. Qui m’a été extrêmement profitable, et oui 10 mns par jour peuvent faire de petits miracles… Riche de ce constat j’ai donc optimiser ma journée: la douche pour traquer les tensions corporelles inutiles, l’arrêt de bus pour vocaliser discrètement, le bus ou le métro pour l’ancrage, la lessive pour les résonateurs…

Enfin j’ai envie de vous dire un petit mot sur la culpabilité… Elle est notre ennemi, elle ne nous aide pas du tout. Ben oui quand on est occupé à culpabiliser, et donc à se dévaloriser, on est pas dans l’état d’esprit qui nous permet d’avancer! On a pas travaillé et ben on a pas travaillé et après? Et après on fera différemment et plus efficacement. Si vraiment on constate que notre objectif de la journée, simple mais précis, n’est quasiment jamais réalisé rien ne sert là encore de culpabiliser, il sera plus pertinent de s’interroger sur le pourquoi je n’ai pas pratiqué aujourd’hui. Mais c’est un autre sujet, intéressant mais qui mériterait une autre petite réflexion…

J’espère en tout cas que celle-ci vous aura peut être ouvert quelques nouvelles pistes à explorer… Tenez moi au courant… Bonne journée


Contactez-moi

Téléphone : 06 60 67 09 45
E-mail : chantvoixetcorps@gmail.com


Pour en découvrir plus...

Apprendre à chanter dans différents styles

20 mai 2014 |  , , ,

Y a-t-il une seule technique vocale, de base, commune à tous les styles musicaux ? A-t-on une voix rock, jazz ou encore lyrique ? Peut-on apprendre à chanter dans différents styles grâce aux cours de chant ? Vaut-il mieux commencer par le lyrique ?

Voici des questions que je me suis longtemps posées…

L'importance de se fixer des objectifs vocaux

23 novembre 2018 |  , ,

Les objectifs vocaux

 

Savoir où l'on va pour progresser sereinement…

 

Mark Twain disait « Je peux enseigner à n'importe qui comment obtenir ce qu'il veut dans la vie. Le problème, c'est que je peux difficilement trouver quelqu'un qui peut justement me dire ce qu'il veut. »

L'importance des sensations corporelles pour un geste vocal sain

20 septembre 2018

L'importance des sensations corporelles, de la proprioception, pour un geste vocal sain et efficace

 

Étant kiné de formation initiale il m'a naturellement semblé que la production vocale était avant tout un ensemble de gestes coordonnés au même titre par exemple qu'un art martial. Lorsque nous parlons ou chantons nous faisons un ensemble de gestes, de mouvements. La difficulté pour nous autres vocalistes réside entre autre dans le fait que ces gestes sont la plupart du temps presque invisibles. On ne voit guère bouger le diaphragme, le larynx ou encore la langue. Alors comment ajuster ces gestes pour qu'ils soient efficaces ? Qu'ils répondent à nos attentes ? Qu'ils ne nous fatiguent pas inutilement ?

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires

duhazé | 29 septembre 2016 à 22 h 50 min Répondre

oui , des petits pas , réguliers !!

medareille | 27 juillet 2016 à 18 h 43 min Répondre

Merci enormemeny pour tes conseils

    Emmanuelle Trinquesse | 31 août 2016 à 10 h 42 min Répondre

    de rien…

S’abonner à la chaine YouTube

Aucun événement n'a été trouvé

jeu

16

Jan

Du 16 janvier 2020 au 27 mars 2021

Formation professeur de chant et de technique vocale

Montpellier et en ligne |  23 commentaires

Tout afficher