Comment va votre voix ?

Emmanuelle Trinquesse |  30 avril 2014 |  , , , , ,

Il n’est pas toujours aisé de savoir où l’on en est vocalement… Et pourtant pratiquer l’auto évaluation peut s’avérer être d’une aide précieuse !

Mes élèves ou patients me demandent souvent : « alors comment va ma voix ? ». Ce à quoi je réponds la plupart du temps : « comment vous trouvez-vous votre voix en ce moment ? ». Et je vois bien que cette réponse peut les déstabilise, les surprend quelquefois. Ils attendent de moi que je pose un diagnostic précis et que je règle les difficultés rencontrées.

Bien entendu j’aurais la possibilité d’évaluer presque seule les possibilités de leur voix. Mais je préfère très largement que l’on s’interroge ensemble sur leurs points forts et les points qu’ils souhaitent réellement améliorer. C’est bien plus constructif et intéressant de fonctionner de la sorte mais surtout tellement plus efficace !

Voici donc quelques questions que vous pouvez vous poser concernant vos capacités vocales du moment :

  1. quelles sont mes points forts vocalement ?
  2. ma voix se fatigue t-elle ? Si oui comment cela se manifeste-t-il ?
  3. quel est mon degré d’effort vocal ?
  4. quel est le point principal que je souhaite améliorer ?

Bien sûr cette liste est non exhaustive et d’autres questions doivent la compléter. Néanmoins elle a le mérite de permettre d’établir un 1er état des lieux de votre voix. D’ailleurs si votre voix se fatigue souvent je ne saurais trop vous conseiller d’aller voir un orthophoniste ou un prof de chant compétent et peut-être effectuer un bilan chez un phoniatre.

Vous pouvez également vous reposer ces questions régulièrement, on est parfois surpris des réponses que l’on donne trois mois plus tard…

Je vous souhaite une bonne exploration vocale et n’hésitez pas si vous avez des questions !


Contactez-moi

Téléphone : 06 60 67 09 45
E-mail : chantvoixetcorps@gmail.com


Pour en découvrir plus...

Jouer pour progresser : pourquoi le jeu est essentiel dans le processus d'apprentissage

4 novembre 2015 |  , , , , ,

Jouer pour progresser : pourquoi le jeu est essentiel dans le processus d’apprentissage vocal

On dit souvent jouer du piano, jouer de la guitare bref jouer d’un instrument de musique… On ne dit pas jouer de sa voix ! Mais pourquoi ?

Nous allons voir dans ce petit article pourquoi le jeu est essentiel pour nous permettre de progresser rapidement.

Quelques astuces pour lutter contre la fatigue vocale

Quelques astuces pour lutter contre la fatigue vocale

24 décembre 2014 |  , , , , , , ,

Voix fatiguée, voix enrouée: que faire pour protéger sa voix?

Voici un pdf dans lequel j’ai répertorié certains exercices, certaines astuces pour prendre soin de sa voix. Je vous souhaite une bonne lecture et n’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions. Un PDF sur la fatigue vocale: Fatigue vocale

La vocologie: entre rééducation vocale et cours de chant…

4 octobre 2013 |  , , , , ,

J’ai très envie de partager avec vous cet article, sous forme de newsletter, de Joana Revis sur le concept de vocologie. Très intéressant et clairement ancré dans cette nouvelle aire vocale développée ces dernières années il nous éclaire sur cette discipline récente qu’est la vocologie. Ingo Titze l’explicite ainsi: « plus que d’entreprendre une « rééducation » en vue de traiter une « pathologie » (la dysphonie), il s’agit de construire, d’améliorer et de renforcer les processus vocaux normaux pour répondre à des besoins spécifiques. » (cité par Joana Revis)

Je laisse un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 commentaire

Michele REBAI | 7 avril 2016 à 21 h 31 min Répondre

merci pour ces conseils sur l’ecoute de son corps ; je me rends compte qu’il ne faut rien lacher ,ni en détente ni dans l’ancrage (parfois avec le rythme on se laisse aller ) . Etre trop ou pas assez tendu a des conséquences sur la projection vocale.de meme pour moi , vouloir a tout prix donner de la puissance ou toucher a tout prix le public qui parfois est aussi en train de bavarder ou manger fait que je dois forcer et ce inconsciemment car je ne ressens rien sur le moment mais le lendemain des prestations. L’ouverture de la machoire est aussi très inportante ..je réalise que je n’ouvre pas toujours assez ma bouche dans les aigus (le sourire!) par timidité ( en lead , alors que j’étais plus à l’aise en chorale) .il faut penser souvent et conditionner son corps à ces reflexes de posture

S’abonner à la chaine YouTube

lun

11

Jan

Du 11 janvier 2021 au 26 mars 2022

Formation professeur de chant et de technique vocale

Montpellier et en ligne |  36 commentaires

Tout afficher