Comment va votre voix ?

Emmanuelle Trinquesse |  30 avril 2014 |  , , , , ,

Il n’est pas toujours aisé de savoir où l’on en est vocalement… Et pourtant pratiquer l’auto évaluation peut s’avérer être d’une aide précieuse !

Mes élèves ou patients me demandent souvent : « alors comment va ma voix ? ». Ce à quoi je réponds la plupart du temps : « comment vous trouvez-vous votre voix en ce moment ? ». Et je vois bien que cette réponse peut les déstabilise, les surprend quelquefois. Ils attendent de moi que je pose un diagnostic précis et que je règle les difficultés rencontrées.

Bien entendu j’aurais la possibilité d’évaluer presque seule les possibilités de leur voix. Mais je préfère très largement que l’on s’interroge ensemble sur leurs points forts et les points qu’ils souhaitent réellement améliorer. C’est bien plus constructif et intéressant de fonctionner de la sorte mais surtout tellement plus efficace !

Voici donc quelques questions que vous pouvez vous poser concernant vos capacités vocales du moment :

  1. quelles sont mes points forts vocalement ?
  2. ma voix se fatigue t-elle ? Si oui comment cela se manifeste-t-il ?
  3. quel est mon degré d’effort vocal ?
  4. quel est le point principal que je souhaite améliorer ?

Bien sûr cette liste est non exhaustive et d’autres questions doivent la compléter. Néanmoins elle a le mérite de permettre d’établir un 1er état des lieux de votre voix. D’ailleurs si votre voix se fatigue souvent je ne saurais trop vous conseiller d’aller voir un orthophoniste ou un prof de chant compétent et peut-être effectuer un bilan chez un phoniatre.

Vous pouvez également vous reposer ces questions régulièrement, on est parfois surpris des réponses que l’on donne trois mois plus tard…

Je vous souhaite une bonne exploration vocale et n’hésitez pas si vous avez des questions !


Contactez-moi

Téléphone : 06 60 67 09 45
E-mail : chantvoixetcorps@gmail.com


Pour en découvrir plus...

Attaque de son : bien démarrer pour une voix plus libre et souple

14 mars 2016 |  , , , , , ,

Bien démarrer le son c’est essentiel. C’est souvent là que l’on risque de forcer ou même de se blesser.

Nous allons, dans l’exploration qui va suivre en vidéo, effectuer une prise de conscience corporelle qui va nous permettre de démarrer le son en toute sécurité et de manière plus efficace.

Ingo Titze : éducation et rééducation à la paille

30 mars 2018

On entend depuis quelques années maintenant parler de la paille comme outil utilisé en pédagogie vocale ou en rééducation vocale.
En France Benoit Amy de la Bretèque a développé une approche très intéressante et efficace de l'utilisation de la paille adaptée à la fois à l'education et à la rééducation vocale. Vous trouverez sur le lien ci-dessous un article très intéressant sur ce sujet :

Libérer sa langue pour libérer sa voix

Libérer sa langue pour libérer sa voix

1 octobre 2013

La langue nous parle :

La langue peut faire partie des verrous très fréquemment rencontrés et qui peut bien souvent entraver la liberté du geste vocal. On estime qu’au moins. 2 vocalistes sur 3 présentent une hypertonie linguale ou des parafonctions gênantes. Petit rappel: la langue a une taille plus conséquente que ce que l’on s’imagine souvent. Cet organe compte pas moins de 17 muscles, 8 pairs et un impair, qui veulent bien souvent trop participer lors de l’émission vocale. Ainsi la langue a des liens anatomiques directs avec l’os hyoïde (donc le larynx…), la mâchoire, le pharynx, OAA… Mais plus encore car elle appartient à nombre de chaînes musculaires!!! (Et viscérales en prime…) Ainsi son rôle sur la régulation posturale est très important! Autrement dit vouloir améliorer sa posture, son alignement sans s’arrêter à la case langue peut s’avérer discutable… Ok, alors quelles sont les fonctions de la langue ?

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 commentaire

Michele REBAI | 7 avril 2016 à 21 h 31 min Répondre

merci pour ces conseils sur l’ecoute de son corps ; je me rends compte qu’il ne faut rien lacher ,ni en détente ni dans l’ancrage (parfois avec le rythme on se laisse aller ) . Etre trop ou pas assez tendu a des conséquences sur la projection vocale.de meme pour moi , vouloir a tout prix donner de la puissance ou toucher a tout prix le public qui parfois est aussi en train de bavarder ou manger fait que je dois forcer et ce inconsciemment car je ne ressens rien sur le moment mais le lendemain des prestations. L’ouverture de la machoire est aussi très inportante ..je réalise que je n’ouvre pas toujours assez ma bouche dans les aigus (le sourire!) par timidité ( en lead , alors que j’étais plus à l’aise en chorale) .il faut penser souvent et conditionner son corps à ces reflexes de posture

S’abonner à la chaine YouTube

jeu

16

Jan

Du 16 janvier 2020 au 27 mars 2021

Formation professeur de chant et de technique vocale

Montpellier et en ligne |  23 commentaires

Aucun événement n'a été trouvé

Tout afficher