Twang et autres résonances en cours de chant ou en rééducation vocale

Emmanuelle Trinquesse |  12 décembre 2014 |  , , , , , , ,

La résonance pour optimiser nos capacités vocales

Lorsqu’on aborde le geste vocal et que l’on souhaite apprendre à chanter, apprendre à placer sa voix il est pour moi indispensable d’aborder assez rapidement le travail, l’exploration de la résonance… Cette résonance “à l’américaine” qui est assez différente de ce que nous nommons en France régulièrement résonance. Nous parlons ici de twang, de buzz, de ring, de singing formant… Car oui il existe plusieurs types de résonance mais c’est un autre débat, nous y reviendrons certainement tant le sujet est passionnant…

D’ordinaire nous avons plutôt coutume en cours de chant ou même en rééducation vocale de s’arrêter longtemps, trop longtemps?, sur la respiration ou même l’accolement des cordes vocales. Certes ces notions sont fondamentales mais nous négligeons trop souvent l’optimisation de nos cavités de résonance.

Peut être est-il important de préciser que pour moi cette compétence vocale complémentaire a bouleversé, dans le bon sens du terme, ma pratique vocale personnelle (moi qui pensait avoir une petite voix fragile…) mais aussi chamboulé ma pratique comme prof de chant. Et j’en suis on ne peut plus ravie !

Concrètement cette résonance va donc nous permettre:

  • de facilité l’émission vocale, de réduire le degré d’effort vocal
  • d’aider à prévenir les pathologies vocales d’origine fonctionnelle et de rééduquer bon nombre de troubles vocaux
  • d’obtenir un son plus puissant sans forçage
  • de stabiliser la voix, notamment améliorer la justesse
  • de clarifier le son
  • d’aborder les différents styles vocaux Oui oui rien que ça ! C’est tentant et enthousiasmant non?

Petite remarque qui a son importance: avant ou en parallèle de cette exploration résonantielle il est nécessaire pour éviter tout geste inapproprié :

  • d’éveiller un retour proprioceptif, de bonnes sensations corporelles
  • d’aborder l’équilibre du geste vocal notamment grâce aux exercices de paille ou de bubulles
  • de libérer les capacités vocales en pratiquant des exercices de levée de tensions, de libérer les verrous vocaux (diaphragme, langue, mâchoire…)

Avant de nous y mettre je voudrais souligner une méconnaissance qui pourrait nous induire en erreur. En effet un son résonant peut parfois sonné “forcé” alors qu’il ne l’est pas et est dans un 1er temps il faut bien l’admettre plutôt moche. Les sensations proprioceptives de la personne qui produit le son nous sont donc précieuses et indispensables dans de telles circonstances ! Notre oreille peut être trompeuse… Pour résumé lorsqu’on aborde cette résonance le son doit donc :

  • être toujours facile à produire
  • engendrer des sensations vibratoires assez intenses

Exercice de résonance

Il existe plusieurs outils pédagogiques pour permettre de développer cette compétence précieuse. Pour commencer vous pouvez faire un m ou un ng, le plus facile, et chercher à le faire vibrer le plus possible sans crisper. Vous pouvez toucher votre visage, vos lèvres pour sentir cette vibration. Que pouvez-vous mettre en place aisément pour la développer? Si ça chatouille et que le son est simple à produire vous êtes dans la bonne direction !

L’impact de la résonance sur la vibration des cordes vocales

Pour finir je voudrais vous montrer mes cordes vocales entrain de produire un son résonant sur la voyelle i. Merci à Elusabeth Fontaa de m’avoir donné l’occasion de visualiser ce mode d’émission vocale. Cette après-midi d’échanges à Strasbourg était fabuleuse.

Sur cette vidéo enregistrée à l’épilaryngoscoque nous pouvons ainsi constater:

  • que je produis un son puissant sans aucun signe de serrage ou de forçage
  • la dynamique laryngée est parfaitement équilibrée (d’après les mots d’Elisabeth :-))
  • que mes cordes vocales s’accolent parfaitement sur toute leur longueur et ce dès l’attaque
  • que le plan glottique s’abaisse légèrement ce qui rajoute un petit espace entre les cordes vocales et les bandes ventriculaires, l’espace de Morgani est comme agrandi
  • qu’il y a une très bonne synchronisation des vibrations

Bref que l’accord phono-résonnantiel est optimisé et efficace. Grâce à la résonance !!! Alors voilà j’espère vous avoir donné envie d’explorer cette possibilité vocale que tout le monde a et qui ne demande qu’à s’épanouir…


Contactez-moi

Téléphone : 06 60 67 09 45
E-mail : chantvoixetcorps@gmail.com


Pour en découvrir plus...

Les sensations corporelles guident notre geste vocal

28 août 2013 |  , , , , , , , , , , ,

Corps et voix: l’importance des sensations corporelles

Comme vocaliste notre corps tout entier est notre instrument… Bon d’accord là j’enfonce des portes ouvertes… En tout cas j’espère vraiment qu’elles sont ouvertes?

Voici donc une petite réflexion qui me tient tout particulièrement à cœur tant cette notion permet de gagner en temps et en mieux être.

Christophe Briz prof de chant Chant Voix et Corps Bordeaux

4 novembre 2015 |  ,

Vous recherchez des cours sur Bordeaux avec un prof formé à l’approche Chant Voix & Corps? Et bien vous avez trouvé… Je vous laisse découvrir Christophe Briz, un super prof qui saura j’en suis sûre répondre à vos besoins !

Bio de Christophe :

Enseignant et chef de chœur depuis 2006, compositeur, arrangeur, musicien et chanteur dans divers groupes, je donne des cours de technique vocale en chant moderne mais aussi d'accompagnement à la composition (musique assisté par ordinateur, cours d'harmonie et d'accompagnement au clavier).
Je tiens particulièrement à soigner l'échange dans la relation à mes élèves afin de les accompagner vers la réussite de leurs objectifs car, pour moi, la construction vocale est un véritable travail d'équipe!
Si vous voulez prendre des cours en ligne, en vrai sur Bordeaux ou si vous voulez juste en savoir plus, rendez-vous sur mon site :

Pleine conscience et chant

20 février 2014

Pleine conscience et chant Je souhaite ici vous parler de méditation, comme pratique corporelle et non religieuse… Bien entendu nous devons ces pratiques attentionelles notamment à la tradition bouddhiste mais elles peuvent tout à fait s’échapper d’un quelconque lien avec telle ou telle spiritualité.

Les neurosciences se penchent en ce moment beaucoup sur l’intérêt de pratiquer la pleine conscience notamment dans le cadre du traitement des dépressions, de douleurs chroniques, d’inflammations… Cette pratique semble avoir des effets positifs scientifiquement prouvés sur notre cerveau. Bien mais méditer c’est compliqué ?

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 commentaire

stephane mardochee | 24 décembre 2015 à 2 h 19 min Répondre

bonjour, ben, voila ma voix est un peu coincee

S’abonner à la chaine YouTube

jeu

24

Jan

Du 24 janvier 2019 au 14 décembre 2019

Formation professeur de chant et de technique vocale

Montpellier et en ligne |  20 commentaires

Aucun événement n'a été trouvé

Tout afficher