Comment apprendre les paroles, le texte, plus facilement ?

Emmanuelle Trinquesse |  21 septembre 2018 |  , , , ,

Avez-vous des soucis pour apprendre les paroles de vos chansons ? Ou retenir votre texte si vous êtes comédiens ? Vous sentez-vous stresser de ne pas vous souvenirs des paroles ou du texte sur scène ou même en répétition ?

 

Moi oui…

Je me souviens d'une fois où j'ai vécu ce blanc, ce terrible blanc qui semble durer une éternité quand on est sur scène devant un public qui attend nos mots… C'était en plein milieu d'un monologue dans une pièce qui s'appelait « les lampions de papier ». J'y décrivais une danse surréaliste, j'étais cette danseuse aveugle qui manquait de tomber dans un trou noir, béant à chaque mouvement. Et c'est exactement ce que j'ai ressenti car mon texte s'est comme dérobé sous mes pieds, j'ai eu alors cette sensation de sombrer, de tomber dans ce trou noir. Je me souviens de cette suée froide et du vide dans ma tête, le noir m'enveloppait de toute part… Puis j'ai repris mes esprits et ai improvisé une danse étrange le temps que les mots me reviennent en bouche.

Et je dois avouer avoir vécu ce type de moment gênant voir angoissant quelques autres fois. Lorsque je chantais très régulièrement sur scène j'étais même devenue experte en yaourt, vous savez cette langue imaginaire qui nous sauve de situations bien embarrassantes. Je yaourte à merveille ! Car oui j'ai toujours eu du mal à apprendre les paroles par cœur et à restituer ce par cœur au moment opportun.

Et pourtant j'y passais du temps ! Bon certes un peu au dernier moment c'est vrai, mais j'y restais une heure, deux heure, jusqu'à ce que ça rentre dans ma tête. Et en ressorte presque aussitôt… Grrrr…

Alors je me suis posé la question : comment retenir mon texte, apprendre les paroles plus facilement pour limiter le risque de grands moments de solitude ? Y a t-il une technique efficace et facile à mettre en place ?

Et bien figurez-vous que oui il en existe une. Plusieurs même qui font merveille ensemble mais je vais ici déjà vous en proposer une première, rapide et qui fonctionne incroyablement bien. En plus elle est connue depuis un moment, de très nombreuses études scientifiques en font part, mais je n'en avais a l'époque encore jamais entendu parlé. Mon fils peut d'ailleurs témoigné qu'elle marche très bien pour retenir les poésies, les tables de multiplication ou encore pour s'améliorer en orthographe. Il la trouve je cite « rassurante et pas trop chiante ». 😉

 

La courbe de l'oubli

Connaissez-vous la courbe de l'oubli ? Cette courbe montre comment l'information est perdue au fil du temps si on ne se la remémore pas. Et c'est assez déroutant mais finalement pas surprenant. Vous souvenez-vous de vos cours de physique de seconde ? Bon si vous êtes passionnés de physique peut être oui mais sinon ? J'ai oublié un nombre incroyable de choses pourtant apprises avec acharnement pendant ma scolarité. L'anatomie qui pourtant m'intéresse a mis beaucoup de temps à rentrer dans mon petit cerveau pendant mes études de kiné.

Ce que nous indique cette courbe c'est que nous oublions la moitié de ce que nous avons appris dans les heures ou les jours qui suivent cet apprentissage. Évidement cela dépend des circonstances, des moyens utilisés pour mieux retenir, de la motivation mais globalement on oublie vite, très vite ce qui n'est pas réinvesti rapidement.
Si j'apprends mes paroles la veille d'un concert même pendant 2 ou 3 heures et bien mon cerveau n'aura tout simplement pas pu retenir ces paroles. Je devrais faire un rappel conscient qui au mieux m'éloignera de ce que je voulais faire passer et au pire sera tout simplement inefficace surtout lors de cette situation tout de même un peu stressante.

 

La répétition espacée

Comment lutter contre la courbe de l'oubli ?

C'est en fait très très simple. Il suffit de faire un rappel de ce qu'on souhaite retenir juste avant que notre cerveau ne l'envoie aux oubliettes.
Pour apprendre les paroles de ce nouveau morceau par exemple je peux :
– découvrir le texte, y voir la structure, éventuellement utiliser quelques moyens mnémotechniques. Durée 10 mns
– Une heure après le relire une ou deux fois et redire en le cachant le 1er paragraphe Durée 5 mns
– Une heure plus tard redire le 1er paragraphe sans regarder puis vérifier, lire le suivant puis le répéter sans regarder 5 mns
– Le refaire autant de fois que nécessaire (dans un morceau souvent il y a 4 parties, 5 parfois, et avec de l'entraînement les parties pourront être de plus en plus longues)
– Puis faire une restitution le soir 5 mns
– Puis le lendemain matin 5 mns
– On peut ensuite espacée les restitutions en récitant d'abord puis en vérifiant

On parle de restitutions espacées. En tout pour apprendre le texte d'un morceau et le retenir nettement plus facilement il aura fallu 30-40 minutes mais réparties en plusieurs petites sessions d'apprentissage en commençant par restituer ce dont on se souvient avant de vérifier cette restitution.
Plus vous répétez le texte à apprendre moins vous allez l'oublier et plus vous allez pouvoir espacer les répétitions.

 

Les applis

Vous avez même des applis et logiciels qui vous permettent de le faire ! Je vous invite à chercher flash card sur internet pour en trouver de très efficaces ! Pour ma part j'ai testé Anki et Brainscape que je trouve vraiment très bien. Lorsque que je souhaite par exemple apprendre les paroles d'une chanson je me fais 4 ou 5 flash cartes et hop je laisse le logiciel gérer mes besoins de répétition.

 

Preuves a l'appui

Voilà c'est une astuce qui peut sembler simpliste et qui pourtant a fait ces preuves. Une méta analyse a même montrer que ce moyen de mémoriser pouvait être bien plus efficace que l'habituel bachotage pour retenir sur le long terme :
http://citeseerx.ist.psu.edu/viewdoc/download?doi=10.1.1.740.6703&rep=rep1&type=pdf

 

Je vous laisse explorer cette astuce et me dire dans les commentaires si vous la connaissiez puis lorsque vous l'aurez testée ce que cela a donné pour vous ?
Connaissez-vous d'autres astuces qui aident à la mémorisation ?

 

 

 

 

Pour en découvrir plus...

Théorie de la phonation par Gilles Léothaud

11 novembre 2015 |  ,

J’ai eu la chance il y a une grosse dizaine d’années, lorsque je faisais mes études de musicologie et mon Master sur le Belting à la Sorbonne, d’avoir comme professeur Gilles Léothaud. Ses cours étaient tout simplement passionnants et il a confirmé mon envie de m’intéresser beaucoup, beaucoup, beaucoup à la voix !

La vocologie: entre rééducation vocale et cours de chant…

4 octobre 2013 |  , , , , ,

J’ai très envie de partager avec vous cet article, sous forme de newsletter, de Joana Revis sur le concept de vocologie. Très intéressant et clairement ancré dans cette nouvelle aire vocale développée ces dernières années il nous éclaire sur cette discipline récente qu’est la vocologie. Ingo Titze l’explicite ainsi: « plus que d’entreprendre une « rééducation » en vue de traiter une « pathologie » (la dysphonie), il s’agit de construire, d’améliorer et de renforcer les processus vocaux normaux pour répondre à des besoins spécifiques. » (cité par Joana Revis)

Conseils d’hygiène vocale

28 août 2013 |  , , , , , , , , , ,

Voici quelques trucs, astuces, conseils pour prendre soin de votre voix, la garder en bonne santé et optimiser vos capacités vocales…

  • avoir un prof compétent et bienveillant qui vous permet d’acquérir une technique vocale juste… Bah oui quoi ça compte…
  • au quotidien privilégiez des boissons à température ambiante en évitant, si possible, les boissons gazeuses et le lait pour certains (et l’alcool…)
  • avant et pendant l’utilisation de votre voix, répèts, concerts, cours, travail perso, il est conseillé de boire beaucoup d’eau encore une fois à température ambiante (l’hydratation est optimale sur les cordes vocales entre 24 et 48 h après que vous l’ayez bu…)
  • si vous avez la gorge sèche ou des mucosités résistantes des inhalations peuvent réellement vous aider
  • limiter tant que faire se peut le tabac… Eu oK j’enfonce des portes ouvertes ! Mais attention pas question d’arrêter de fumer quelques jours avant une date capitale… En effet les mucosités qui se détachent progressivement troubleraient vos sensations vocales.
  • si vous êtes chanteurs dans les musiques actuelles apprenez à régler vos niveaux vous-même et mieux encore achetez-vous un retour casque… De très nombreux forçages vocaux sont la conséquence d’un très mauvais retour lors des répètes ou des concerts
  • chanter vos morceaux dans une tonalité appropriée !!! D’accord les musiciens ne vont pas toujours être contents mais pour vous c’est indispensable pour préserver votre voix!!! Pour « faire passer la pilule » apprenez à réécrire les grilles pour les leur donner et ce pas la veille du concert…
  • de même éviter d’imiter la voix des autres en tout cas en puissance et en tessiture, j’en connais qui hélas se sont blessés à trop vouloir chanter comme untel ou untel – exercez-vous à la prise de conscience corporelle pour fixer les sensations du geste vocal approprié, et n’oubliez pas que tout votre corps chante et pas seulement votre larynx ! – dans le même ordre d’idées prenez conscience de votre posture et sachez retrouver la plus appropriée, facilitatrice pour l’émission vocale désirée (je pense tout particulièrement au belting…)
  • il est également très indiqué de traquer les douleurs musculaires quelle qu’elles soient mais tout particulièrement celles du dos et de la région cervicale… En effet des contractures ont une réelle incidence sur la voix chantée. (Je sais toutes ces dernières remarques me sont directement inspirées par mon métier de kiné, mais je vous assure que c’est indispensable… Et de très nombreux cours de chant n’en parle absolument pas…)
  • quand il fait froid gardé une écharpe autour du cou et penser à respirer par le nez, éviter si possible la clim
  • avant une date importante essayer de dormir le plus possible les quelques jours avant – si vous vous sentez stressés ou très traqueux apprenez quelques techniques de relaxation et de détente corporelle, rapides et efficaces elles font des merveilles.
  • pratiquer des exos de récupération vocale après une journée intense vocalement, un concert, une répète
  • identifier les 1ers signes de fatigues vocales pour y remédier avant même qu’elle n’apparaisse
  • se laver le nez au sérum phy, selon les besoins tous les jours mais surtout dès qu’un rhume ou autre affection ORL pointe le bout de son nez…

Voilà pour quelques conseils que j’espère utils. Bien sûr on ne peut pas tout faire, une journée ne dure hélas que 24 heures et en plus on dort beaucoup… On est tous différents, apprendre à connaître ses besoins vocaux c’est déjà progresser

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S’abonner à la chaine YouTube

Aucun événement n'a été trouvé

jeu

16

Jan

Du 16 janvier 2020 au 27 mars 2021

Formation professeur de chant et de technique vocale

Montpellier et en ligne |  23 commentaires

Tout afficher